Unir les Associations pour développer les solidarités en Nord-Pas-de-Calais
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
Fortes menaces sur l’hébergement d’urgence : jeudi 9 juin, conférence de presse Fnars / Uriopss
Note d'information
Auteur du document : Florence Escriva / Julien André

Les associations de solidarité investies sur le champ de l’hébergement, du logement et de l’insertion ont invité différents médias pour les alerter « d’une catastrophe annoncée ». En effet, c’est officiel, l’Etat réduit l’enveloppe régionale consacrée aux financements de l’hébergement d’urgence et d’insertion de 1,5 million d’euros [BOP 177]. Dans les faits ce sont principalement les établissements gérant des services d’hébergement d’urgence, d’accueil de jour ou encore toute la gestion de la campagne hivernale qui sont touchés par ces restrictions budgétaires. Ainsi selon l’estimation des réseaux, 2100 personnes ne pourront plus être accueillies et accompagnées, des structures vont fermer leurs portes dès cet été et 115 emplois de travailleur social sont directement menacés.
Le logement d’abord ne doit pas être un vain mot alors qu’il est présenté comme le fondement de la stratégie de Refondation de l’hébergement et du logement du Gouvernement porté par Benoist Apparu, secrétaire d’Etat au Logement. Dans le réalité si la politique affichée est ambitieuse, les moyens financiers ne suivent pas… Cela met les associations dans des situations impossibles : comment assurer l’inconditionnalité de l’hébergement et la continuité de l’accompagnement global des personnes les plus précaires dans un contexte socio-économique particulièrement dégradé dans la région ? Comment convaincre que les moyens engagés maintenant sont plus opportuns et moins couteux que ceux qui seront nécessaires demain pour répondre aux situations de basculement vers la grande pauvreté ? Alors que nous savons que 75 % des personnes accueillies en accueil d’urgence trouvent à terme un logement et s’y maintiennent.
Afin d’alerter les services de l’Etat de la gravité des conséquences attendues dès cet été, les associations s’organisent : politique de la « chaise vide » dans les instances de pilotage AHI ; grève administrative ; refus de s’engager dans la campagne hivernale ; mobilisation inter réseaux en lien aves les partenaires sociaux sur le détricotage de notre système de solidarité nationale.

Participants à la conférence de presse : Julien André [Uriopss], Mireille Charonnat [Fnars], Eric Delhaye [association Martine Bernard], Didier Detoeuf [ADNSEA] , Jean-Luc Fleury [Le coin familial], Karim Louzani [Afeji].
Médias Présents : France 3 région et 20 minutes. Des relances sont faites en direction de la Voix du Nord, Nord Eclair, La Croix du Nord et Liberté Hebdo.

Vous trouverez en fichier joint, le communiqué de presse rédigé par la Fnars et l'Uriopss Nord - Pas-de-Calais.


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 09/06/2011
FICHE N°61554
Mis à jour le : 09/06/2011
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous Publics :
MOTS CLES
personne en difficulté - logement - financement - politique sociale
imprimer